L'indice d'explosivité volcanique

L'indice d'explosivité volcanique

 

 

 

 

L'indice d'explosivité volcanique, le VEI (Volcanic Explosivity Index) est une notion de Chris Newhall de l'Université d'Hawaii datant de 1982. Il s'agissait d'estimer des mesures relatives aux explosions volcaniques.

 

 

 

Le volume des matériaux émis, la hauteur du panache éruptif et les observations qualitatives (en utilisant des expressions variant de « modéré » à « colossal ») sont utilisés pour déterminer la valeur d'explosivité. L'échelle ouverte va de 0, pour les éruptions non-explosives (moins de 104 mètres cubes de tephra éjecté), à 8, pour les éruptions explosives méga-colossales qui peuvent émettre 1012 mètres cubes de tephra et avoir une colonne nuageuse haute de plus de 25 km.

 

 

 

Chaque degré de l'échelle représente un accroissement de 10 fois du volume des matériaux éjectés. Des valeurs supérieures à 8 peuvent être utilisées si nécessaire...

 

 

 

La faiblesse de l'échelle VEI est de ne pas tenir compte de la densité des matériaux éjectés ; les cendres volcaniques, les bombes volcaniques et l'ignimbrite sont traitées de la même façon. Par ailleurs, l'échelle VEI ne prend pas en compte la magnitude de la puissance de l'éruption.

 

 

 

 

 

 

 

Autres exemples : Toba il y'a 75 000 ans (VEI 8), Lacher See il y'a 12 900 ans et Santorin en 1640 av J.C (VEI 7), Pinatubo en 1991 (VEI 6), Vésuve en 79 (VEI entre 5 et 6), El Chichon en 1982 (VEI 5), Montagne Pelée en 1902 (VEI 4)



18/10/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 205 autres membres